Wednesday, June 21, 2006

Heidi - Jules 1:0

L’histoire se passe dans une école suisse proche de la frontière française, dans un lieu bucolique que nos voisins nous envient, le jour de la rencontre entre le onze tricolore et l’équipe de Köbi Kuhn. La tension est palpable depuis quelques jours dans la presse et l’enseignante, qui est française, dit à ses petiots : « Je suis fan de l’équipe de France, et vous ? ». La marmaille, composée d’un important nombre de fayots, décide de suivre l’avis de sa maîtresse, pour avoir des tas de gommettes et un bout de pomme à la recré. Tous les élèves lèvent donc la main. Tous ? Non, la petite Emilie, au fond de la classe, résiste au lavage de cerveau de la maitresse, qui, toute surprise, lui demande :
« Bah, alors, Emilie, tu n’es pas fan de l’équipe de France ? ».
« Non, répond fièrement la petite, je suis fan de l’équipe de Suisse »
« Ah bon ? s’étonne l’institutrice, et pourquoi ? »
« Parce que mes parents sont fans de l’équipe de Suisse » répond candidement la petite.
« Et si tes parents étaient des imbéciles finis, tu serais quoi ? »
Alors la petite Emilie répond tranquillement : « Je serais fan de l’équipe de France ».

Comme quoi la vérité sort toujours de la bouche des enfants. Merci à Gael !

3 Comments:

Anonymous lµdivine said...

Au boulot, certains se réduisent à l'insulte: "'sont cons ces suisses, ils nous foutent la merde au mondial". Ce qui a reçu comme réponse "ben retourne bosser dans ton pays!". Si si. Y'a une super ambiance au boulot. je béni l'invention qu'est l'ipod...

6:50 AM  
Anonymous Sandro said...

C'est clair que pour la bonne ambiance entre travailleurs suisses et frontaliers, il y a mieux que le groupe G de la Coupe du Monde 2006 ! LOL

7:07 AM  
Anonymous gael said...

Le texte a été joliment amélioré en tout cas! ;-)

7:38 AM  

Post a Comment

<< Home