Tuesday, September 26, 2006

On se les sort !

Il y a des signaux politiques forts qui aujourd'hui ne trompent pas. Et c'est avec plaisir que l'ensemble du monde de droite pourra constater que finalement, la musique des djeuns n'est pas uniquement à exprimer des appels à brûler des voitures sentiments de révolte, mais peut aussi véhiculer un message productiviste voire stakkanoviste. J'en veux pour preuve la nouvelle chanson (bon d'un côté je suis pas sûr qu'elle soit nouvelle, mais en tout cas, je l'ai vue pour la première vois hier; oui, ce genre de clip se voit plutôt que s'écoute; et d'un autre côté, je ne suis pas complètement sûr non plus que ce soit une chanson, mais enfin, on leur laissera le bénéfice du doute) de Tribal ... groupe visiblement engagé.

J'veux qu'tout le monde bouge ses fesses,

C'est vrai quoi, c'est pas normal de rester à glander au chômage au lieu d'essayer de bosser comme les honnêtes gens.

Qu'les femmes oublient leurs complexes,

Ben oui, même les femmes peuvent s'y mettre. Franchement, rester à la maison et élever les gosses, ça rime à quoi. Allez, hop, au boulot !

Façon sexe, oh ouais.

En plus, pour les filles, y'a la promotion canapé, ce qui vous avantagent vachement par rapport à nous, les hommes...

Oui maintenant faut qu'ça bouge,
Que tout le monde soit dans l'move,

Politiquement, le move, c'est une nouvelles couleur. Tribal ils ont pas voulu reprendre le rouge ou le rose, un peu trop connoté à leur goût.

Façon sexe, oh ouais.
(bis)


Ma mission faire bouger sans tabou,

Pour trouver un boulot de nos jours, il faut savoir être flexible. Par exemple si on habite Paris, il faut pas avoir peur d'aller jusqu'à Marseille pour trouver de l'embauche. En plus les Parigots et les Marseillais me semblent fait pour s'entendre.

Sans pression ni relâche jusqu'au bout,

Il ne faut pas boire de bière pendant le boulot, même sur un chantier, sinon, on se retrouve à la SUVA déjà à midi. Et surtout, faut se dévouer corps et âme pour son nouveau job, pendant toute la journée.

(vous partagez ma passion, cela vous donne des raisons)

Moi aussi, je veux vous redonner l'envie d'avoir envie...

D'innover l'maximum sur cette piste,

Même si tu bosses à Orly, il faut avoir de l'imagination.

Allons jusqu'au summum, oui j'insiste,

Bon là, j'ai pas fait latin au collège, alors j'ai un peu de peine à comprendre ce qu'il veut dire. Le rap commence à devenir franchement compliqué pour les incultes de mon espèce.

(effaçons toutes les tensions, ce soir, c'est dance hall à fond)

Si on met de la musique lors de la soirée d'entreprise, il faut se lâcher; tout manager vous le dira, c'est bon pour le corporate identity.

Quand j'prends le mic, j'm'enflamme,
J'vous sens bien hot mes dames,
(c'est ça que j'veux, j'veux mettre le feu)
J'sens la chaleur qui s'installe,

Consigne pour le bac : repérer dans le paragraphe précédent un champ lexical et indiquer quel rapport on peut y trouver avec les émeutes des banlieues de l'an dernier.

Certains talents se dévoilent,
(de mieux en mieux)
Oh non...

C'est le rôle des RH aujourd'hui de découvrir quels sont les points forts du personnel de l'entreprise....

(RAP)

Un petit intermède de rap permet à coup sûr de toucher le public-cible djeun.


Hey ho, c'est du son pour les go man,
Hey ho, ce soir c'est pour les sexy woman,

Désolé de vous contredire, mais il me semble que hey ho, c'est plutôt les 7 nains.... Justement ils rentraient du boulot, eux.

(danse sans complexe, oublie ton ex)

T'inquiète pas pour ton ancien boulot, t'en retrouveras un autre, si tu cherches bien.

Hey ho, du nouveau dans ta sono man,
Hey ho, mon blase à moi c'est Many one,

Tandis que mon Blase à moi, c'était Yves Montand dans la Folie des Grandeurs. Je me souviens bien.

Et puis on retrourne plusieurs fois au refrain.

Bon, comme le message du clip n'est pas très très folichon et motivant pour les djeuns qui écoutent cette chanson, les producteurs du groupe ont jugé préférable d'enrober la pilule amère par un clip dont les images n'ont que peu à voir avec le message profond et engagé du texte. Mais bon, la fin justifie les moyens. Si ça peut redresser la France....

7 Comments:

Blogger Julien said...

Jack, ça fait des semaines que je me dis "il faut faire un post sur ce clip, c'est pas possible autrement!" et voila que tu me prends de vitesse! Mais je m'incline volontiers et rajoute, une fois de plus, que les grands esprits se rencontrent!

1:24 AM  
Anonymous lµdivine said...

en voilà un clip et une chanson qui vont motiver une flopée de chômeurs pour retrouver un emploi.

car comment peut-on être aussi moche que ces deux baragouineurs anti-complexes et pro-sexe facile (c'est fout comme un verre de lait peut être allégorique!!!) et avoir autant de bombes féminines et accessoirement une grande piscine sinon en ayant un travail de parolier émérite?

une grande leçon de vie.

7:09 AM  
Anonymous M'dame Jo said...

Moi ce qui me fait bien rigoler, c'est quand la dame elle ouvre le frigo et se trouve traversee d'un spasme evocateur, a la suite de quoi elle s'abandonne sur le sol dans les bras du frigo et semble au dela de l'extase alors qu'elle s'en met partout.

Classy.

(A part ca, je peux bien qu'elle me prete ses fesses, la nana en maillot blanc, que je puisse frimer un peu aussi)

12:20 PM  
Blogger Jack said...

@ Juju : j'avais même hésité à te mentionner directement dans le billet! :-)

@Jo et Ludivine : C'est vrai que les concepteurs de clips videos ne manquent pas d'imagination, et parviennent à créer des histoires vraiment magnifiques...

1:38 PM  
Blogger Julien said...

J'avoue quand même qu'au début je croyais que c'était une parodie pour se moquer des clips de r'n'b français. Mais il sembleraient qu'ils soient très sérieux.

1:32 AM  
Anonymous Lepetitpinson VS said...

ah la profondeur des paroles et du clip c'est très fort...

je te tire encore ma révérence...


adjieu.

2:44 PM  
Anonymous Lavomisse said...

Je vois qu'on fête le retour de la chanson à texte. Sauf qu'eux, quand ils chantent, ce ne sont que des maux...

2:43 AM  

Post a Comment

<< Home